Créer de bonnes relations sur Twitter

Bâtir une relation de confiance avec ses consommateurs et sa clientèle est une tâche primordiale sur les médias-sociaux. Twitter est un exemple parfait pour illustrer la chose puisqu’il s’agit d’une plateforme plutôt simple d’utilisation qui vous permet de vous bâtir rapidement une communauté autour de vos “tweets“.

Sur une base régulière quelques points devraient être respectés :

Trouver des “followers
Être actif sur Twitter n’est pas une option. C’est plutôt une nécessité si vous désirez attirer des membres dans votre communauté. Bien entendu, si vous voulez “tweeter” des informations pertinentes de votre domaine d’expertise à d’autres personnes et devenir un leader dans votre domaine, il vous faut des membres, un public, une communauté qui vous suit, autrement, vous usez les lettres de votre clavier pour rien !

Ces “followers” sont votre publique cible, ceux qui veulent entendre ce que vous avez à dire. Ils sont également ceux qui vous créeront une réputation au fil du temps. Bien entendu, n’estimez pas être le “gourou” de votre domaine d’expertise en moins de deux ! Trouver des followers peut être assez facile, mais n’oubliez pas que ce n’est pas la quantité, mais bien la qualité de vos “followers” qui compte vraiment.

Créer une lien avec les personnes qui vous suivent
Puisque ces personnes sont intéressées à vos “tweets“, profitez de l’occasion pour créer un lien de confiance avec chacun de vos “followers“. Envoyez leur un petit message direct lorsqu’une nouvelle personne vous suit. De cette manière vous montrez vraiment le côté humain de la chose. Éventuellement il pourrait être difficile de gérer tous les nouveaux arrivants dans votre réseau Twitter, mais il existe des outils (manière un peu moins humaine, je vous l’accorde, mais l’intention y est quand même) afin d’automatiser le processus de bienvenue. Les médias-sociaux sont un peu comme le service à la clientèle; si vous prenez le temps d’écouter et de répondre aux petites demandes que la clientèle vous soumet, vous ferez le bonheur de bien des gens. De cette manière, vous assurez leur “fidélité” envers vous.

Faites cliquer et partager vos liens par vos “followers” (retweeting)
Une fois votre relation de confiance établie et votre communauté bien ancrée à vos “tweets“, vérifiez, à l’aide d’outils spécialisés à votre disposition, ‘qui’ parle de vous sur le Web. Vous voulez vous assurer qu’un lien se propage plus rapidement ? Demandez de temps à autre de “retweeter” votre article dans leur réseau de contacts. Bien sûr, il ne faut pas abuser de la chose et demander de “retweeter” chaque article que vous mettez en ligne ou que vous trouvez intéressant…

Conservez vos “followers
Au fil du temps, il est important de trouver un moyen pour garder vos “followers” accrochés à vos “tweets“. Un des bons moyens est de faire participer votre communauté en lien avec ce que vous partagez sur Twitter. Faites-les réagir et répondre à vos “tweets” ! Engagez une conversation et laissez aller les choses. Vous n’aurez, parfois, même pas besoin d’y participer puisque les membres de votre communauté se relanceront l’un et l’autre. Vous pouvez même aller jusqu’à demander leur sujets d’intérêts dont ils aimeraient discuter ou obtenir de l’information de votre part; créez des liens !

Être actif et apporter du contenu intéressant dans vos “tweets” vous permettra de vous construire une solide réputation et raffinera encore plus la confiance de votre communauté qui vous suit. Il n’y a pas de recette magique; plus vous partagerez de l’information pertinente, plus vous aurez de “followers“, plus la confiance en vous sera grande, plus vos liens seront partagés (retweets), plus vous aurez, encore une fois, de “followers“, ainsi de suite…

C’est une boucle infinie !

Êtes-vous d’accord avec moi ?
Expérimentez-vous cette boucle à votre tour ?

This entry was posted in Le marketing du Web.

One Comment

  1. Benoit Piette October 1, 2009 at 21:27 #

    Salut Alex, je suis tombé un peu par hasard son ton blogue et j’aime bien tes articles. Très professionnel. Pour Twitter, j’ai expérimenté avec la quantité (et en essayant la qualité aussi, quand même) Ça donne ce que ça donne. Ça remplace bien les fils RSS et les sites de nouvelles. Quand on tombe sur un sujet qui nous accroche, le côté conversationnel de Twitter nous permet d’en savoir plus et de participer en même temps. C’est encore difficile de mesurer l’impact que nous avons à l’intérieur de ces réseau et celui qu’il a sur nous. De mon côté, je trouve la plate forme Twitter particulièrement utile pour faire de la veille technologique sur les domaines qui nous intéresse.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*